TRÈS BEAU POÈME DE JULIE MORIN.

LA PROTECTION DES ANIMAUX

Entendez-vous crier
tous ces animaux enfermés
dans des laboratoires, des cages,
des granges possédées par des gens très peu sages ?

Entendez-vous leurs cris,
leur plaintes et leurs soupirs d'ennui,
leurs appels à l'aide et leurs élans désespérés ?
Ils nous demandent de les délivrer !

Les animaux sont nos frères
si nous parvenons à ouvrir notre coeur
nous cesserons de les massacrer,
de les emprisonner, de les torturer,
et nous ne voudrons plus les manger.

Les animaux ne sont pas nés
pour être nos esclaves et nos cobayes
ou pour nous servir d'aliments carnés
encore moins pour nous servir uniquement
de produits cosmétiques ou de vêtements.

Nos frères les animaux nous appellent
ils savent que la guerre sur la Terre
est en partie liée à l'insensibilité criante, époustouflante,
des hommes et des femmes de tous les pays,
de tous les continents et de tous les peuples réunis
qui cherchent à dominer, à écraser, à consommer sans se questionner.

Tant que nos coeurs seront fermés
aux souffrances innombrables et à la cruauté
envers ces millions d'êtres qui sont nos frères:
nos frères les animaux qui vivent sur la terre, dans les airs ou dans la mer,
nous connaîtrons encore et encore la barbarie, la tyrannie et la tragédie
car ce que nous donnons, nous le recevons.
Lorsque nous cesserons ces massacres et ces folies,
lorsque nous ressentirons pour nos semblables de l'empathie
et que nous n'accepterons plus de massacrer nos frères les animaux
l'Amour nouveau qui émergera dans l'air
guérira jour après jour notre planète Terre
dans cette grande chaîne solidaire!

http://www.everyoneweb.fr/ecolevirtuelle

  • hatchepsout

    ce poème est beau en effet, mais il reste tellement à faire ! en attendant nos frères animaux souffrent et meurent !

  • iris

    Ce poème est magnifique.
    Le cerveau humain me fait très peur.
    C’est dur de faire changer les gens
    Il faut ressentir, aimer,respecter.
    Iris

  • Julie1961

    Libérez moi
    Je n'ai pas demandé à ce que vous m'enleviez,
    Je n'ai pas demandé à être détruit,
    Je n'ai pas demandé à ce que vous me caressiez,
    Vous me traitez comme un bon à rien,
    Mais ma peau est épaisse,
    Et j'ai l'esprit fort,
    Je suis construit comme mon père l'était,
    Je n'ai rien fais de mal,
    Alors libèrez moi,
    Je veux juste ressentir ce que la vie devrait être,...

    https://youtu.be/pZjGJ8hLEjQ